La puissance des aimants

Un peu d’histoire

Les propriétés curatives des aimants sont connues depuis fort longtemps : les égyptiens et les chinois s’intéressaient aux aimants naturels : la magnetite.

Les hiéroglyphes en témoignent, Cléopâtre aurait porté une amulette magnétique pour préserver sa beauté.

Les chinois se servaient déjà de pierres magnétiques avant d‘utiliser l’acupuncture pour mettre fin aux déséquilibres du corps humain et permettre à ce qu’ils appellent « l’énergie vitale » de circuler.

Avec le Japon, la France est aujourd’hui l’un des pays d’avant-garde en matière de recherches sur la magnétotherapie. Ainsi, le docteur  Dominique Valade a mené au centre de la douleur de l’hôpital Cochin, une étude clinique rigoureuse sur l’emploi de l’aimantothérapie dans le traitement des céphalées de tension (type Névralgie d’Arnold).

Ses conclusions sont claires : cette méthode thérapeutique est indubitablement efficace, même pour des sujets accablés par la douleur depuis plus de quarante ans.

Les aimants

L’homme ne possède pas de perception sensorielle par rapport aux aimants, il ne peut ni voir, ni entendre, ni gouter, ni sentir les champs magnétiques de façon directe.

Il y a différents types d’aimants :

Tout d’abord, les aimants naturels : la magnétite se compose de lave contenant du fer. Cette lave refroidie préserve le magnétisme naturel de la terre.

Puis, les électro-aimants : tout métal qui est parcouru par un courant électrique devient aimant. Cette aimantation est éphémère.

Et ensuite, les aimants néodymes: ce sont des aimants permanents qui sont produits industriellement à partir de différents matériaux. Ce sont les plus récents, les plus puissants et les plus chers : ce sont ceux qu’utilise la société Énergetix.
Les aimants néodymes ont un avantage, ils peuvent être fabriqués en petite taille.

Pas de vie sans champ magnétique

Notre planète est pourvue de champs magnétiques puissants dont l’activité est absolument indispensable à notre survie.

Ainsi, le chirurgien Philippe Orengo affirme que « tous nos systèmes biologiques, à quelque niveau d’organisation que ce soit, montrent une grande sensibilité. Tout semble confirmer l’idée que la vie est apparue sur notre planète dans un bain magnétique, et que la vie ne se poursuit que grâce à la présence de ce champ. »

Or, nous sommes actuellement confrontés à une réalité extrêmement préoccupante : la force du champ magnétique a considérablement diminué durant les cinq derniers siècles.

C’est une réalité, nos conditions de vie dans des grandes cités bétonnées bouleversent notre environnement magnétique et nos organismes sont perpétuellement agressés par des ondes de fréquences basses générées par les appareils électroménagers, les télévisions et les ordinateurs.

Ce conglomérat de situations nocives dérègle nos glandes endocrines et nos « chakras » sournoisement.

Or, qu’est-ce qu’un aimant, sinon un oxyde de fer (magnétite) qui produit un certain champ magnétique extérieur ?

Cette propriété si unique est sans doute la clé de ses pouvoirs curatifs.